Que peut-on voir au cours d’une plongée sous marine ? Yannick Dacheville raconte ses expériences

Yannick Dacheville commente les belles prises d’images sous-marines

La plongée sous marine a comme avantage d’offrir des vues que tout le monde ne peut pas se permettre. Des diverses espèces marins aux sites archéologiques, les découvertes sont nombreuses. Mais il faut avant tout vous initier pour vous offrir les compétences nécessaires afin d’éviter certains accidents. Si vous avez l’intention de devenir plongeur dans les eaux bleues pour en explorer les fonds, suivez alors les conseils de Yannick Dacheville. Vous saurez tout ce qu’il vous faut pour bien débuter cette activité et apprécier les richesses innombrables offertes par sa pratique.

Initiation à la plongée sous marine avec Yannick Dacheville

La plongée sous marine n’est pas une activité qui s’improvise, elle exige une initiation auprès d’un club de plongée pour vous proposer des entraînements en piscine d’abord. Ensuite, vous avez besoin d’un certificat pour attester que vous êtes apte pour la pratique de la plongée. Après cela, vous avez besoin de faire une visite médicale, non auprès de votre médecin, mais avec un professionnel agréé par la FFESSM, explique Yannick Dacheville.

Au départ de l’apprentissage, vous allez atteindre le niveau de base 1, cette étape permet de vous familiariser avec l’eau. À partir de là, vous pouvez effectuer des plongées jusqu’à 20 mètres de profondeur en compagnie de votre moniteur. Généralement ce premier niveau de l’initiation se pratique dans une piscine.

Cependant, il vous faut absolument l’équipement adéquat, dont les plus indispensables sont le masque, le tuba, les palmes et le maillot de bain. Quant à la combinaison, vous pouvez l’emprunter ou la louer avec les clubs de plongée. Mais il vaut mieux en avoir pour soi même, cela éviterait des surprises désagréables.

Le début de l’apprentissage en piscine est voulu pour permettre un accès pratique à tous ceux qui n’habitent pas en bordure de mer, parce que justement tout le monde ne connaît pas les agitations de la me, alors que pendant toute l’année, les conditions sont acceptables avec les piscines. L’environnement y est convenable pour apprendre à plonger dans l’eau. De toutes les manières, ces exercices ont pour finalité de s’exercer en milieux naturels que sont la mer, les océans et autres.

Les eaux et les espèces sous marines

Vous rêvez d’être un plongeur pour admirer les fabuleux fonds marins de la France ? Avec un budget relativement acceptable, allez à la rencontre de la Bretagne avec ses magnifiques eaux transparentes dans les Côtes-d’Armor telles que Perros-Guirec, Plougasnou, dans la mer d’Iroise (Finistère), l’île d’Ouessant, la pointe St Mathieu ou la pointe du Raz.

La température étant fraîche dans ces contrées, vous devez prévoir une combinaison intégrale de 7mm ou alors en emprunter dans un club de plongée pour bien vous couvrir.

Grâce à sa couleur verte, la visibilité dans ces eaux est plutôt excellente, cela permet de voir les tombants rocheux avec à leurs bords de grandes laminaires composées d’algues marrons. Au cours d’une plongée, vous avez la possibilité de voir dans les trous de ces roches, des congres toujours accompagnés de crevettes nettoyeuses.

En dehors de gros courants d’eau, des colonnes d’éponges et d’anémones se promènent presque visiblement. Les plongées sous marines sont de belles occasions pour admirer les prairies de zostères poussées sur des étendues de sables. Sur ces herbiers reposent les seiches, les araignées, les étoiles de mer, les alvins de labres et même les hippocampes, pour ce dernier animal il faut être un sous marin chanceux pour le rencontrer.

Où plonger en méditerranée pour découvrir les espèces aquatiques qui font rêver de nombreux plongeurs sous marins ? Yannick Dacheville (suivre son parcours ici) répond.

La mer méditerranée est une zone immensément riche en espèces naturelles et bien d’autres choses comme les épaves de bateaux, c’est ce qui fait courir bon nombre de sous marins vers cette région du globe terrestre.

La région de Toulon offre des sites formidables comme Le Lavandou, le Cap Bénat, les îles Porcs-Cros et Porquerolles.

Voyagez en Corse, précisément au sud de Calvi pour découvrir sous les eaux de Scandola, le site naturel protégé où vous pouvez effectuer des plongées pour y faire simplement une randonnée palmée. Les îles Lavezzi, un magnifique archipel à la température clémente vous accueille dans l’Atlantique pour faire des plongées à partir du mois d’avril. Cependant, au cours des balades sous marines, n’oubliez pas de mettre une combinaison d’au moins 7 mm pour bien profiter de la bonne visibilité des eaux turquoise.

Elles vous offrent une faune et une flore qui dominent les mers froides et les mers chaudes de l’Europe. Il s’agit de différentes espèces comme les poulpes, des rascasses, des mérous, de grandes nacres ou moules géantes logées dans le sables, des gorgones rouges ou blanches installées sur les rochers et bien d’autres êtres rares à découvrir.

Les herbiers de posidonies sont à retrouver généralement sur les étendues de sable même si cette espèce est aujourd’hui menacée à cause des actions de l’homme ou des autres algues. Concernant les petits animaux, vous avez une forte chance de rencontrer des nudibranches appartenant à la famille des mollusques gastéropodes. Ils attirent les sous-marins pour leurs jolies couleurs vives.

Cliquer ici pour lire les recherches de Yannick Dacheville sur la plongée sous-marine

Un peu plus au Sud de la France, on trouve la mer Rouge. Bordant les côtes désertiques de l’Egypte, elle permet de contempler de magnifiques jardins de coraux et de poissons possédant de formes et couleurs séduisantes et variées. L’eau de la mer Rouge est bleue avec une visibilité parfaite. En avril pour pouvez simplement vous habiller en shorty et cagoule pour faire des plongées, sinon une combinaison intégrale 3mm est acceptable pour stabiliser la température dans le milieu aquatique.

Cette mer est riche en populations aquatiques qui ne vous laissent aucun instant de répit en découverte. Dès que vous y plongez, les demoiselles et les anthias vous envahissent. ils sont pourtant très rapides, il suffit d’agiter un peu l’eau pour qu’ils trouvent en un instant une cachette dans les alvéoles d’un gros corail.

Une fois sous les eaux de la mer Rouge, vous verrez des quantités de poissons colorés, d’anges, de papillons, de citrons, de perroquets, de mérous à points bleus, de raies pastenagues à points bleus, de rascasses volantes et l’incontournable poisson clown connu pour sa vie en couple. Il est toujours dans son anémone, prêt à défendre sa progéniture, décrit Yannick Dacheville.

Avec un peu de chance, vous rencontrerez un napoléon, une tortue ou un requin marteau. Si vous appréciez les plongées de nuit, vous serez ravi, car votre lampe allumée servira d’attraction aux chasseurs. La murène, qui choisit toujours cet instant pour sortir de son trou afin de chasser sa proie au moyen de sa puissante mâchoire, viendra vers vous.

Les espèces à observer pendant la plongée sous-marine

Au cours d’une plongée en mer, vous pouvez observer de nombreuses espèces végétales diversifiées et protégées. Elles sont différentes d’une mer, d’un océan à un autre. Ainsi vous avez l’occasion de voir en direct les herbiers de posidonies, les cymodocées et les padines. A cette flore s’ajoutent quelques espèces animales comme les murènes, les poulpes, bancs de girelle, saupes ou vaches de mer, sars, castagnoles ou demoiselles bleues.

Les patelles géantes se retrouvent autour des rochers ainsi que les fameux poissons de sable comme les rougets.

Contemplez bien la posidonie, une espèce végétale très recherchée pour ses nombreuses vertus. Mieux, elle est très utile car elle sert d’abri aux jeunes poissons et renforce les rivages avec ses racines. Elle produit de l’oxygène grâce au système de la photosynthèse, explique Yannick Dacheville.

Les espèces protégées de la Méditerranée, rares et remarquables comme les plantes, crustacés, ou poissons invitent à une plongée sous les eaux, sinon vous ne les verrez nulle part. C’est surtout les plongées de l’après-midi qui vont vous permettre de rechercher les grandes nacres et de repérer leur cachette. Profitez de cette belle opportunité pour prendre leurs images afin de savoir comment elles vivent sous l’eau.

C’est surprenant et agréable de voir une symbiose entre les crustacés et les crevettes avec parfois quelques petites crabes et bernard-l’hermite dans ces nacres. Cela se passe de commentaire dans la Méditerranée.

Ce qu’il faut voir dans les mers de Calvi à Galéria

La destination au sud de Calvi à Galéria est caractérisée par de vents forts qui démontent la mer. Cela compromet souvent les projets de randonnées sous marines, surtout vers la réserve de Scandola. Portant une visite de l’embouchure de la rivière du Fango est incontournable pour découvrir les espèces de ce milieu aquatique.

Il est intéressant de commencer à visiter d’abord les villages typiques de Calvi avec une petite randonnée près de la pointe de la Girolata. Ensuite vous pouvez effectuer une randonnée palmée dans la rivière de Fango, précisément en amont pour pouvoir observer les blennies d’eau douce.

Que ce passe-t-il dans les eaux de Port-Cros en face de Hyères ?

Port-Cros est une des îles de l’archipel côtier de la mer Méditerranée où l’abondance et la diversité des ressources aquatiques est remarquable. Commune de l’Hyères, l’île se trouve au milieu des eaux et comprend une végétation naturelle assez riche. Les randonnées palmées aux rivages de cette destination sauvage permettent de découvrir les espèces naturelles au large des trois plages remarquables de Port-Cros.

Pour un séjour inoubliable dans l’archipel, préparez une visite du sentier sous-marin en prenant de belles images de nacres. C’est inévitablement dans le parc national de Port-Cros que cela se passe. Les espèces terrestres peuvent aussi vous intéresser grâce aux guides de spécialistes de la botanique.

Plongez dans les eaux de l’îlot de la Gabinière pour espérer rencontrer les mérous, une espèce protégée. Ce site est bien connu pour sa forte richesse en cette espèce. Profitez-en pour faire le plein d’images afin d’encourager ceux qui hésitent encore pour faire le métier de plongeur sous-marin.

Astuces pour faire de belles photos sous-marines avec des appareils numériques

En principe, un bon plongeur sous-marin doit être équipé d’un appareil photo numérique compact pour prendre des images irréprochables sous l’eau, selon les commentaires de Yannick Dacheville. Alors si vous n’en avez pas, empressez-vous d’en posséder un le plutôt possible, car il est indispensable pour débuter la photo sous-marine.

Pour prendre des images correctes sous les mers et océans, vous devrez suivre certains conseils même si vous manipulez déjà un compact numérique. Il faut savoir que la photo sous marine est différente des autres images.

L’appareil doit avant tout être compatible à l’eau, c’est pourquoi vous devez vérifier si le modèle que vous avez peut être équipé d’un caisson étanche. Chaque type de compact admettant un caisson unique, il faut donc choisir celui dont le caisson étanche est adéquat.

Une fois le caisson trouvé, il faut tester les fonctionnalités de votre appareil. Le souhait est de posséder le maximum de fonctions manuelles parce qu’elles seront indispensable sous l’eau. C’est important d’avoir un appareil photo multifonctionnel pour pouvoir gérer des contraintes inévitables sous marines, à savoir les couleurs et la lumière en fonction de la distance.

Choisissez cet équipement numérique par rapport à ce que vous voulez faire en milieu aquatique, selon que vous voulez prendre une photo d’ambiance, une macro ou une composée de plusieurs plans etc.

Posséder un équipage compact de dernière génération est déjà un grand pas, il faut maintenant savoir le régler afin d’optimiser ses performances.

La lumière et les couleurs sont réglables. En effet, les couleurs chaudes se perdent lorsque l’espèce végétale ou animale est encore éloignée, ce n’est que les tons de bleu qui s’offrent au photographe. Attention, la balance des blancs est assez dominante dans le spectre des couleurs, vous pouvez confondre le blanc avec le bleu clair, cela peut donner des images de couleur rose. C’est pourquoi, vous devez régler votre appareil photo sur soleil ou nuageux.

La prise de photo doit toujours être accompagnée de lumière (flash), il faut si possible manœuvrer pour écarter les particules suspendues devant votre objectif, cela éviterait de grosses tâches sur les photos prises. Le flash déporté est recommandé par rapport au flash interne.

Les premier et arrière plans doivent être réglés par la sensibilité iso, l’ouverture Av et la vitesse Tv.

Publicités